Mes 30 ans !

Il y a peu de temps, j’ai passé un grand cap : j’ai eu 30 ans !

30th-birthday-balloon-pink-shimmer-429-p

J’ai reçu ce jour-là pleins de gentils SMS et de gentils messages Facebook. Merci les amis ! Des messages comme : « Alors la vieille ?  » ,  » qu’Est-ce que ça fait de devenir trentenaire ?  » (Super-Copine tu es une Super-Connasse)…

Je peux le proclamer haut et fort : ça me plait bien d’avoir trente ans. Et oui !

J’avais même hâte de les avoir si vous voulez tout savoir.

 

 

C’est la première fois de ma vie que je me sens au bon endroit, au bon moment. C’est la première fois de ma vie que j’ai l’impression d’avoir le bon âge.

Lorsque j’étais enfant, je me sentais comme Kirsten Dunst dans Entretiens avec un vampire. J’avais l’impression d’être enfermée dans mon corps juvénile. Moi, ce que je voulais, c’est être grande. Pouvoir aimer et être aimée. Pouvoir prendre des décisions. Parcourir le monde, savoir un tas de choses, embrasser un garçon…

 

Je rêvais de mes futurs 16 ans (16 ans c’est l’âge des princesses généralement, et l’âge auquel Almonzo tombe amoureux de Laura, importance capitale)

 

Quand je suis devenue adolescente, je ne me suis pas sentie plus à ma place. Au contraire. Je me trouvais gauche. Je me trouvais moche. Une princesse, tu parles ! J’étais une vieille déjà, dans un corps de boutonneuse plate comme une limande. Mes copines adoraient les Worlds Apart, moi j’adorais Queen. Elles salivaient devant Allan Théo, je lui préférais Jean-Jacques Goldman. Qu’importe les stickers des 2 be 3 que je collais dans mon agenda pour me fondre dans le moule, à la maison c’était le CD de Mylène Farmer qui tournait en boucle.

 

Je rêvais de devenir adulte pour de bon.

 

Je pensais que devenir adulte allait de pair avec devenir maman. Je le suis devenue à l’âge de 20 ans. Lorsque je sortais avec mon bébé, les gens me dévisageaient. Je ne pouvais pas échapper aux multiples conseils sur la manière de porter bébé et la manière de le nourrir et la manière de le coucher. Il est vrai qu’à 20 ans, j’en paraissais 16. Les autres mamans étaient toutes plus âgées que moi. Bien que maman moi aussi, je n’en demeurais pas moins une jeunette. Ni à ma place avec les jeunettes, ni à ma place avec les adultes.

 

J’avais hâte d’être plus âgée moi aussi. D’avoir trente ans.

 

Pour moi une trentenaire est plus femme, plus sûre d’elle. Elle se connaît enfin, ne se perd plus dans des essais modes désastreux et des idées farfelues de coloration. Elle sait ce qu’elle est, elle sait ce qu’elle veut. Elle a appris à s’accepter, à faire avec ce qu’elle est sans chercher absolument à se changer.

 

J’ai 30 ans ! Et je ne rêve plus d’un futur probablement meilleur, je vis maintenant.

Et quand je vois mes amies qui ont la quarantaine, je n’ai pas peur de vieillir.

 

PS : En plus même le dernier Biba le dit :

L6521

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s