Retour à la forêt de Ha Jae Kyoung

 

Habituellement dans cette section je vous fais part des bouquins qui nous ont le plus plu à la maison.

Aujourd’hui, je change la donne ! Je vais vous parler d’un livre que nous avons détesté. Enfin, que J’AI personnellement détesté. Oui à ce point-là.

Outre le fait de m’avoir obligé à cacher quelques larmes à mes chérubins d’amour, il m’a aussi obligé à affronter tout un tas de questions de leur part. Comment on fait les bébés ? J’aurais préféré dites !

Aujourd’hui, spoilons mes bons (copyright l’Odieux Connard) :

51mxhbCJ50L__SX342_

C’est l’histoire d’un petit éléphant qui est mignon comme tout et qu’on aimerait bien adopter si on avait une maison plus grande quoi. Accolée à une savane.

Les images sont très jolies, très douces.

Voilà qui commence drôlement bien. On devine une histoire d’animaux comme on les aime, toute douce, parfaite pour l’histoire du soir.

Oui bon hum hum.

Ce petit éléphant mignon comme tout se retrouve on ne sait comment dans un cirque. Il n’aime pas vivre en cage, il rêve de retourner dans sa forêt. Mais comme tout bon éléphant de cirque (pour pas se prendre des coups de savate oui !) il distrait les centaines de spectateurs qui viennent le voir en accomplissant correctement ses numéros.

Et puis ce petit éléphant mignon comme tout grandit, vieillit. Et quand il devient trop vieux pour faire ce qu’on attend de lui, les gens du cirque (ces sales b… bisounours !) décident de l’envoyer au zoo.

Il est triste l’éléphant, bien sûr. Vivre en cage puis mourir en cage, c’est trop ballot. Lui rêve toujours de retourner dans sa forêt. Quel grand naïf !

Et pourtant, cette nuit-là, il se passe quelque chose d’imprévu ! Un petit bonhomme blanc qui ressemble à un furet dixit MissBelette débarque d’on ne sait où et ouvre la cage de l’éléphant. Ensemble ils partent pour un merveilleux voyage. En route pour la forêt ! L’éléphant se nourrit de raisin, se baigne dans le cours d’eau, savoure sa liberté. C’est très bucolique tout ça. On rêverait d’y être. Enfin si notre trip c’est vis ma vie de Robinson Crusoé, ou de Jack Sheperd dans Lost.

Bref, l’éléphant est vraiment très heureux. Vos enfants sont heureux pour lui. Vous êtes heureux pour lui. Toute la famille baigne dans le bonheur et la félicité.

Mais… ce n’est pas terminé.

Le lendemain matin, les gens du cirque se réveillent. Ils courent dans tous les sens en criant « l’éléphant ! l’éléphant ! » Bien sûr, vous vous attendez à ce qu’ils découvrent la cage vide.

Mais non non non.

L’éléphant est dans sa cage. Il est allongé, endormi, serein, heureux.

Est-il en train de faire un rêve magnifique ? Auquel cas il risque d’être fort grognon à son réveil…

Et bien non, rassurez-vous. L’éléphant ne sera pas grognon à son réveil puisqu’on apprend dans la dernière page que l’éléphant ne se réveillera plus jamais. A la première heure le personnel du cirque s’empresse d’aller l’enterrer dans la forêt (c’est légal ça ?) qui sera donc sa dernière demeure, comme il le souhaitait.

Il doit vraiment être content le petit éléphant dites donc, il est mort dans sa cage mais il sera enterré dans sa forêt, quelle joie !

 

 

END mais pas trop trop HAPPY quoi.

 

 

Prêts… feu… partez !

Pourquoi l’éléphant est-il mort ? Est-ce que c’est parce qu’il était vieux ou Est-ce qu’il était malade ou Est-ce que le bonhomme bizarre l’a tué ? Comment Est-ce qu’il peut être à la fois dans la forêt et dans la cage ? Qui est le petit esprit ? Est-ce que les gens du cirque sont tristes ? Maman pourquoi on dirait que tu vas pleurer ?

 

 

Note à moi-même : lire la dernière page de l’album que j’emprunte à la bibliothèque la prochaine fois.

Zouk, de Serge Bloch et Nicolas Hubesch

Bonjour à tous !!! Merci d’être là, de me lire, billet après billet !

————

Aujourd’hui je vais vous parler lecture.

S’il y a bien une chose que je déplore dans ma petite tribu, c’est que mes enfants n’aient pas un goût aussi prononcé que moi pour la lecture.

Ca leur viendra peut-être un jour, pour l’instant ils trouvent tous que rien n’est mieux que jouer, jouer et encore jouer. Se poser tous seuls dans son lit ? Quelle idée ! Mais tous accourent quand vient l’heure de l’histoire du soir, si bien que je suis en train de créer un coin bibliothèque dans la chambre des filles avec des petits coussins et tout ce qu’il faut pour partager de chouettes moments de lecture ensemble.

Donc quand un livre captive un de mes enfants, qu’il le lit avec plaisir sans ma présence, moi je crie Hourra ! et Yeepee ! et Bravo l’auteur !

Ou les auteurs, dans notre cas d’aujourd’hui.

Serge Bloch, l’illustrateur, et Nicolas Hubesh, l’écrivain.

Car Zouk est à mi-chemin entre la BD et l’album. Et c’est ce qui plaît à MissBelette (7 ans). Du haut de son CE1, elle ne se sent pas prête à dévorer de gros romans sans images. Et les Martine et autres albums l’ont lassé depuis la fin du CP déjà.

Zouk est pile poil ce qu’il lui fallait, avec ses couleurs joyeuses, son style facile et son humour bienvenu.

Zouk1

zouk2

Il raconte l’histoire d’une petite sorcière, appelée Zouk, qui vit un tas de petites aventures souvent désopilantes. Cette petite sorcière est très attachante et les petits lecteurs s’identifient vite à elle.

C’est souvent décourageant pour un petit lecteur de se retrouver confronté à un roman, avec une histoire qui s’allonge sur plusieurs chapitres. Là chaque livre est composé de petites histoires distinctes, écrites comme des anecdotes et reliées par un même thème (l’école, les vacances etc.) et c’est ce qui plaît le plus à MissBelette.

 

 

Je recommande cette série d’ouvrages à tous les petits lecteur.

Un grand bravo à Zouk !

 

 

Coucou ! (résumé de livre)

Aujourd’hui, c’est vendredi et le vendredi ça devrait être blabla de maman.

Je dis « ça devrait » car malheureusement je n’ai pas eu le temps de préparer un article.

Oui je sais, tu es déçu, toi mon unique lecteur.

En plus, c’est bête, j’allais te proposer une nouvelle cause pour militer, signer des pétitions, descendre dans la rue, toussa toussa quoi :

NON AUX GAUCHERS !

Non aux gauchers à cause de qui, toi droitier, tu te retrouves avec des ciseaux dont tu n’arriveras jamais à te servir (tssss ne me dites pas que c’était écrit sur l’emballage, qui lit les emballages de nos jours ?)

Non aux gauchers à côté desquels il est si embêtant de se retrouver assis au restaurant !

Non au mariage entre gauchers (pour peu qu’ils se reproduisent et donnent naissance à d’autres gauchers !)

Non au mariage de gauchers tout court, c’est plus prudent !

Rappelons-nous que la main gauche c’est la main du diable ! la main du cœur ! bref pas une main pour écrire quoi !

Alors alors ? Dites-moi ?

Je suis bien dans le ton des manifestations débiles et rétrogrades du moment non ?

Dommage que je n’ai pas eu le temps d’en écrire tout un article non ?

——–

A la place, je vous propose un livre pour bébés qui s’intitule Coucou ! .

Oui, je passe du coq à l’âne. Ou plutôt du coq au lapin.

Car voici l’histoire d’un petit lapin qui a perdu son doudou. Rho ! Mais il est où doudou ?

coucou

C’est un livre à mimer.

En plus du texte à lire à votre tout petit, il nous propose des didascalies à suivre : soulevez le bras de votre bébé, faites-lui une chatouille sur le ventre etc.

Il a le mérite (et si vous avez de jeunes enfants vous savez à quel point il est grand) de réussir à captiver les plus petits.

Personnellement je le conseille pour les bébés de 9 mois à plus de 2 ans.

C’est un vrai livre plaisir pour l’adulte et l’enfant.

Nous l’avons lu hier soir avec ma petite dernière. Et MissTrouspette, du haut de ses 2 ans, a beaucoup ri et m’a bien fait rire aussi. Lorsque je lui posais la fameuse question « mais où est doudou ? » elle me montrait le livre avec insistance, en faisant les gros yeux d’un air de dire « mais maman, il est dans le livre doudou pas dans ma bouche ! ». Elle a fini par dire « Non ! doudou ! » ce qui est un exploit puisqu’elle ne dit que très peu de mots et n’avait jamais dit doudou avant hier soir.

Franchement, si vous en avez assez des imagiers, si vous en avez marre que bébé essaie d’attraper le livre que vous vous évertuez à lui lire pour le mâchouiller, investissez dans celui-ci.

« La petite grenouille qui avait mal aux oreilles » de VOUTCH

Hier je vous conseillais un livre pour les parents, aujourd’hui je vous conseille un livre pour les enfants.
41QcWRtUJpL__SX342_
Voici un livre qui fait l’unanimité ici depuis plusieurs années. C’est simple, c’est notre préféré ! Jamais égalé, jamais détrôné ! Il doit passer plus de temps à la maison qu’à la bibliothèque. Son seul défaut : se trouver avec difficultés en librairie.
C’est un trésor d’humour, de phrases savoureuses et de retournements de situation cocasses.
Il raconte l’histoire d’une petite grenouille qui a mal, mais alors mal aux oreilles ! Elle va voir le docteur. Comme il ne peut rien faire pour elle, il la redirige vers un spécialiste. Le spécialiste ne s’occupe pas des grenouilles comme tout le monde le sait. Il lui conseille donc un grenouillo-oreilliste qu’il connaît. Mais sans penser que le grenouillo-oreilliste ne s’occupe que des oreilles de grenouille adulte. Evidemment, il faut aller chez le pédiatro-batraciologue.
Et ainsi de suite.
Jusqu’à un dénouement… étonnant et drôlissime !
Malgré une dizaine de lectures (au moins !) chacun de mes enfants éclatent de rire aux dernières pages !
C’est un livre à lire à ses enfants à voix haute. Ils se régaleront à vous écouter et vous, vous vous amuserez à leur lire.
Je vous conseille tout de même de vous entraîner à dire oreillistobatriciopalpopatopathe avant de vous lancer.

GIRL’S BOOK : Manuel des filles curieuses et débrouillardes

Attention ! Idée cadeau pour petite jeune fille entre 8 et 12 ans, qui aime les activités manuelles et les sorties en plein air (entre autres choses) !

Ce livre au design attirant propose beaucoup d’activités diverses, de sorte que chaque petite fille de cet âge devrait y retrouver des idées correspondant à ses goûts et à ses envies du monde.

Il y a des recettes de cuisine, des bricolages à réaliser, des idées « mode » et aussi des articles intéressants tels que comment prévoir le temps en regardant les nuages ou comment reconnaître telle ou telle fleur.

Les explications sont claires, très visuelles. Et les activités plutôt simples ne nécessitent pas l’aide d’un adulte.

DSC_0017

C’est un livre varié, coloré, et girly. MissTinguette (9 ans et demi) l’adore !

Moi je regrette juste le fait que les activités soient si simplissimes, mais c’est le concept même de ce manuel.

Notre TOP 3 des livres sur la propreté

Nous sommes en plein dans la période « pot » avec MissTrouspette, 2 ans 1 semaine. Et comme dans beaucoup de moments de notre vie, les livres nous accompagnent.

Je vous propose nos trois préférés :

pot

Celui qui a le plus de succès ici sur le thème de la propreté, c’est « Comme tout le monde » de Guido Van Genechter.

Il met en scène plusieurs animaux rigolos, trônant fièrement… sur le pot !

Les dessins sont simples et amusants.

Ils font sourire les grands qui ont passé cette étape là depuis longtemps, et aident à désacraliser le pot pour les petits.

Et oui, TOUT LE MONDE a un derrière. Et TOUT LE MONDE fait pipi et caca, même la girafe et la petite souris (et même Cendrillon et Raiponce bien que ce ne soit pas noté dans le livre)

——

Notre préféré suivant, c’est « Pas de pot, Léo ! » d’Alain Chiche.

Ce petit chien trouve un drôle d’objet dans la maison. Mais qu’est-ce que ça peut bien être ? Est-ce un chapeau ? Vous le savez vous ?

Il obtient la réponse de son ami le petit garçon qui l’utilise comme il faut.

Et bien dis donc, si le chien avait pensé à ça !

L’histoire est réellement sympathique, et les enfants aiment beaucoup commenter les idées farfelues du petit chien au sujet du pot.

——

MissTrouspette aime beaucoup « Sur le pot comme un grand » de Bernette Ford et Sam Williams.

Un canard avec une couche, c’est déjà un beau programme !

Mais un canard avec une couche en textile pour éveiller les enfants au toucher, c’est encore mieux !

Les tous petits adorent regarder et tripoter ce livre aux grosses pages cartonnées.

——

Par contre, s’il y a UN livre que je vous déconseillerais tout à fait : c’est le Petit Ours Brun va au pot.

petit_ours_brun

Pourtant Petit Ours Brun, je le trouve plutôt attachant moi habituellement. Et ce que j’aime chez lui, c’est qu’il est court ! Parfait pour les soirs où je n’ai pas le temps ou l’envie de lire une longue histoire (ouh ! la maman indigne que je fais !).  Mais alors celui sur la propreté ne me correspond pas du tout !

Il nous montre un Petit Ours Brun assis sur le pot pendant des heures avec pleins de jouets, jusqu’à ce que pipi montre enfin le bout de sa goutte. Niveau propreté, je ne suis pas du tout dans cette optique là moi. Pour moi le pot n’est pas un endroit de jeu, mais un endroit fonctionnel où on va seulement quand on a besoin d’y aller. Je ne suis pas du tout d’accord avec le fait de laisser un enfant assis sur le pot pour lui apprendre à faire pipi sur commande.

Donc si vous partagez mon envie, achetez ou empruntez plutôt Comme tout le monde, Pas de pot, Léo ! ou Sur le pot comme un grand ! et laissez Petit Ours Brun de côté, pour cette fois.