Fly Lady : théorie de l’évier et autres philosophies – partie 1

Ça fait plusieurs années que je « vole » sans fumée sans alcool mais je ne pensais pas en parler sur ce blog. Il y en a déjà tellement d’autres qui abordent cette méthode. Malgré tout, lorsque j’ai abordé le sujet avec plusieurs copines, je me suis rendue compte en leur cherchant des liens que la plupart du temps on ne trouve que des recettes de cuisine.

Alors, pour avoir une maison ordonnée, il faut 15mn de désencombrement, une bonne dose de routine et un soupçon de hotspots. Gné ?

Non.

Si Fly Lady est bien une méthode d’organisation et de rangement, elle est surtout un coaching de vie.

flylady

J’ai découvert Fly Lady il y a longtemps et pendant des années je me suis escrimée à suivre une demie méthode, à remonter du train maintes fois après avoir lâché, à m’agripper aux routines tout en refusant de suivre scrupuleusement ce qu’une américaine qui ne me connait pas a écrit. Ce fut mon erreur.

Depuis j’ai pris du temps pour découvrir et vraiment comprendre cette philosophie et ce que signifie chacune des étapes. Je me suis rendue compte que c’est par là qu’il faut débuter : comprendre puis assimiler. Et enfin faire.

C’est parti ?

*********************

Commençons par la définition de ce nom : Fly Lady. Qui est parfois très mal traduit en fée du logis. Or la méthode ne prétend pas nous transformer en fée du logis ! Elle promet de nous offrir à la fois une maison ordonnée et du temps. Et pour cela il faut parfois faire taire notre perfectionnisme. Mieux vaut fait que parfait, l’un des premiers credos des Fly Ladies.

Fly signifie voler. Se voir pousser des ailes. Se sentir libre. C’est paradoxal pour une méthode aussi directive, mais les flys addicts sont unanimes : une fois la méthode intégrée elles se sont senties bien plus libres, comme en partie soulagées du poids que demande l’énergie pour faire le ménage.

En extrapolant je dirai que moi ça m’a permis d’avoir de vrais temps libres. Avant la méthode, j’avais toujours l’impression de voler mes loisirs, mon petit quart d’heure de lecture, mon heure de papotage chez une copine…

FLY est aussi un acronyme : Finally Loving Yourself. S’aimer soi-même.  C’est quelque chose qui revient aussi dans les 11 commandements de Fly Lady.

Que voici :

1/ Tu garderas ton évier propre et brillant.

Si vous vous intéressez un peu plus à la méthode, vous verrez vite que cette histoire d’évier est récurrente. Elle est même dans le titre du livre de la grande prêtresse Marla CILLEY : Entretiens avec mon évier. C’est dire ! Pourquoi l’évier ? Parce qu’un évier brillant attire l’oeil. Le résultat est visible de suite. La fierté qui en découle est toute aussi rapide et motivante. Et comme la propreté attire la propreté, vous aurez vite envie qu’elle contamine le plan de travail qui est à côté, puis la gazinière et enfin toute la cuisine. J’ai des « éviers » dans chaque recoin de ma maison. Dans mon séjour c’est la nappe que j’étends sur ma table après chaque repas. Dans ma chambre, c’est mon lit fait qui envoie à mon esprit l’image d’une pièce finie. etc.

C’est un symbole. Un symbole qui fonctionne.

2/ Tu t’habilleras tous les matins, même si tu n’en as pas envie. Tu n’oublieras pas tes chaussures à lacet.

Pour certains c’est logique, il ne leur viendrait pas à l’idée de rester toute la journée en pyjama. En pyjama non, mais en jogging usé ?

Quand on fly, on s’habille, pour de vrai. On choisit une tenue qu’on est heureux de porter. Parce que c’est prouvé, on est plus actif dans une tenue d’actif et à l’inverse on a plus tendance à procrastiner avec de grosses pantoufles au pied.

Cette règle existe aussi dans le but de pallier à tous les imprévus : partir sur un coup de tête acheter une baguette (au lieu de se dire que finalement non on mangera sans pain, pas le courage), accueillir un ami à l’improviste etc.

Bon j’avoue, les chaussures à lacet, comme beaucoup d’autres, je zappe. Mais les grosses pantoufles en forme de Bob l’éponge aussi.

3/ Tu feras ta routine MATIN et SOIR tous les jours.

La routine c’est LE point important de la méthode.

Ça consiste à se conditionner à faire certaines tâches de manière automatique, sans dépenser d’énergie à y penser. Ça contribue à laisser derrière soi une maison un minimum ordonnée, à ne plus se laisser rattraper par le CHAOS.  C’est faire son lit au réveil par exemple, ranger son manteau en rentrant, débarrasser la table après le repas, préparer ses vêtements avant le coucher etc. etc. A chacun ses routines.

4/ Tu ne te laisseras pas distraire par ton ordinateur.

Ou par son smartphone… La télé… Les petits oiseaux qui piaillent…

5/ Tu rangeras derrière toi. Ce que tu sortiras, tu le rangeras.

A se répéter encore et encore. Et encore.

6/ Tu n’essaieras pas de faire deux choses à la fois.

On est tellement plus productif lorsqu’on se concentre sur une seule tâche.

7/ Tu ne sortiras pas plus de choses que tu ne peux ranger en une heure.

En 15mn même. Finies les cessions de rangement interminables !

Vous connaissez ce moment où vous profitez d’une grande motivation pour sortir tout le bazar accumulé dans votre armoire / la chambre des enfants / le meuble à n’importe quoi de la cuisine ? Vous rangez, vous rangez, et viens toujours un moment où vous en avez marre, où vous souhaitez une pause ou tout laisser tomber. Et vous en avez encore pour des heures avant que tout soit au top. Alors vous continuez en maugréant ou vous laissez tout dans un coin jusqu’à la prochaine émergence de courage.

Je suis plutôt partisane de la deuxième solution moi, et je me retrouvais souvent avec l’impression que c’était moins bien rangé APRÈS qu’AVANT.

Et bien chez Fly, on ne range jamais tout en une fois si ça prend plus de 15mn chrono en main pour justement éviter ces moments de découragement. Le désordre ne s’est pas installé en un jour, il ne partira pas en un jour est un autre des crédos des Flys.

8/ Tu feras quelque chose pour toi chaque jour.

On ne peut pas bien prendre soin des autres et de sa maisonnée sans prendre soin de soi-même si on ne veut pas s’épuiser à la tâche et devenir aigri. On le sait, mais cela fait du bien de le réentendre.

9/ Tu travailleras le plus vite possible pour que ce soit fait. Cela te laissera plus de temps pour toi.

CQFD

10/ Tu souriras même si tu n’en as pas envie. C’est contagieux. Tu décideras d’être contente et tu le seras.

Même sans Fly Lady c’est un peu ma philosophie. Décider. Agir.

11/ Tu n’oublieras pas de rire tous les jours. Ni de prendre soin de toi. Car tu le mérites.

******************

Il y a une autre phrase « magique » de Fly Lady qui m’a beaucoup parlé et qui dit ceci : « à chaque fois que tu sors d’une pièce, regarde autour de toi et fais quelque chose pour l’embellir« 

Regarder… Embellir…

Je vivais dans ma maison, j’y passais tout mon temps mais prenais-je réellement le temps de la regarder ? Me posais-je parfois pour me dire que vraiment j’aime la couleur de ses murs, que ce cadre me plait toujours autant et qu’un joli vase parferait le tableau ?

Faire le ménage, ce n’est pas seulement refaire les mêmes tâches ingrates : c’est regarder, embellir, prendre soin de son foyer.

Et ça se répercute sur nous : la première routine imposée par FlyLady est bien de se regarder, de s’embellir, de prendre soin de soi jour après jour.

***************

Il y a une expression que je me répète les jours down : « ne fais pas ta Franny »

Franny, pour une fly, c’est elle : FRANNYUne personne abattue, qui se laisse aller. Pas engageant n’est-ce pas ?

Surtout quand on a découvert qu’il suffit d’un peu d’effort pour devenir celle que l’on est.

************************

Vous pouvez souffler, je garde toute la partie « on passe à l’action ! » pour la semaine prochaine, sous peine de finir par vous offrir un billet vraiment indigeste.

Si vous avez envie de vous renseigner un peu plus sur la méthode d’ici là je vous conseille d’acheter le livre de Marla Cilley qui est à l’origine de tout :

flyOu de vous tourner vers le forum qui est certes un chouia compliqué mais très riche en informations et en conseils.

Vous pouvez aussi rejoindre un des groupes Facebook sur la méthode. J’aime particulièrement celui-ci et celui-là.

À bientôt ! Souriez aujourd’hui !

Publicités

J’ai testé : avoir des horaires de femme active

Bonjour à tous !

Cette semaine j’ai testé : avoir des horaires de femme active.

Et oui, le truc chouette avec 4 enfants, c’est qu’on a 4 fois plus de chances d’accompagner une sortie scolaire !

Et j’ai découvert le principe de Parkinson. Non ne vous enfuyez pas, rien à voir avec la maladie !

M. Parkinson était un historien britannique. Il a consacré une partie de sa vie à observer l’administration de son pays. Il en est venu à la conclusion suivante : Tout travail prend la place qu’on lui accorde.

Qu’est-ce que ça signifie ?

Ça signifie que si vous avez deux semaines pour réaliser une tâche, allez disons confectionner le cadeau de fin d’année de l’instit de votre cadette (c’est de saison), ça va vous prendre deux semaines. Le temps de fouiner sur le net pour trouver des idées, d’aller en magasin pour acheter les fournitures, de vous organiser avec vos enfants pour enfin réaliser le machin-chose-supra-chouette. Deux semaines pendant lesquelles cette tâche vous prendra de l’énergie et polluera vos pensées. Et souvent, vous finirez la veille au soir en vous maudissant et en maugréant sur cette pauvre instit qui n’a rien demandé.

Maintenant, disons que vous n’avez qu’une seule journée pour réaliser la même tâche. Vous vous organisez autrement : vous bloquez vite une idée, elle ne sera peut-être pas parfaite mais l’aurait-elle été si vous aviez eu deux semaines pour y réfléchir ? Vous faites les courses, vous enchainez sur la réalisation, peu de temps de répit mais une journée suffit pour arriver au même résultat.

C’est un principe qui est beaucoup expliqué dans le monde du travail.

Moi je pense qu’il est tout à fait applicable aux mamans au foyer. C’est d’autant plus vrai que le grand ennemi de la maman au foyer est l’excès de temps. Oui oui, dixit celle qui a toujours l’impression de courir et qui pense que les journées sont toujours trop courtes !

Mais force est de constater que, tout en étant absente de mon domicile de 8h30 à 17h, je suis parvenue à réaliser toutes les tâches prévues. Ces mêmes tâches qui me prennent une demie journée lorsque je suis à la maison on est bien d’accord.

J’ai donc réfléchi à comment utiliser le principe Parkinson dans ma vie de tous les jours (et pour beaucoup de points adapter ce que les managers appliquent déjà) :

PREMIÈREMENT :

Me fixer un créneau horaire pour toutes les tâches « longue durée » à accomplir. Vous savez, celles pour lesquelles on se dit toujours qu’on a le temps et qu’on finit systématiquement par faire dans l’urgence et le stress. Comme oui confectionner les cadeaux pour les instits (quatre cette année pour moi ! Oscours !). Bon on se dit qu’on va faire ça mardi ?

DEUXIÈMEMENT :

Bloquer un moment pour le ménage. Un moment sans distraction d’aucune sorte. Non Facebook tu ne m’attireras pas dans ton piège avaleur-de-temps. Pas maintenant du moins. Et utiliser un chronomètre parce qu’il n’y a pas meilleure motivation à mon sens. Vaut mieux être très efficace peu de temps que moyennement efficace longtemps, ça laisse plus de temps pour profiter de ne pas être efficace longtemps.

TROISIÈMEMENT :

Programmer des loisirs qui me plaisent. La procrastination va souvent de pair avec l’ennui. On préfère inconsciemment mettre deux heures à plier le linge qu’une heure suivie d’une heure d’ennui. On préfère perdre du temps devant YouTube que de réellement se poser la question de ce qu’on aimerait faire. Donc hop hop hop on se trouve une chouette carotte ! Sortir voir une amie, prendre le temps de lire, même faire la sieste ! Ma carotte à moi c’est souvent aller courir.

QUATRIÈMEMENT :

Me fixer des échéances pour les tâches sans limite de délai. En ce moment ce sont mes toilettes. A chaque fois que j’y entre, je me dis qu’il faut vraiment que j’enlève cette satané peinture des murs (loooongue histoire !). Et je ne le fais pas… Allez, on laisse passer l’été, et je le note pour mi-septembre. Et je n’y pense plus jusque là. Vala !

CINQUIÈMEMENT:

Pour le ménage continuer à utiliser la méthode FlyLady qui a tout compris au principe de Parkinson, mais ça je vous en parlerai une prochaine fois.

Passez une bonne journée ! Remplissez-la comme vous l’avez décidé !